Devenir un médecin urgentiste : un métier, une spécialisation et un véritable dévouement !

Posted On By fol07

Un medecin urgentiste, également désigné médecin d’urgence ou urgentologue ou urgentiste, est un professionnel de sante le mieux placé pour exercer la médecine d’urgence. En général, il intervient en cas de catastrophe mettant en péril la survie du patient de quelques minutes et ne dépassant les 12h au maximum. Alors, pour devenir médecin urgentiste, il faut comprendre à l’avance de nombreux paramètres et disposer d’une certaine qualité et capacité appropriée à cet emploi. Découvrez dans ce présent article nos fiches metiers à ce propos !

Devenir un médecin urgentiste : avoir les capacités et qualités requises !

Tout d’abord, devenir un professionnel dans le métier de medecin urgentiste requiert la disposition d’un certain diplôme acquis pendant un certain nombre d’annees d’etudes. Par exemple, en France, à la différence avec le médecin generaliste, le médecin urgentiste doit avoir effectué 6 années d’étude en faculté de médecine, passé au concours de l’ECN. Puis, il doit se spécialiser dans la medecine d’urgence. A cela s’ajoute, la formation (initiale en mutation ou continue riche) en soin d’urgence, la formation aux metiers de réanimation, la formation aux metiers de l’urgence extrahospitalière, la formation aux metiers de l’urgence pédiatrique, la formation en pathologie et celle en régulation médicale. En somme, il faut avoir parcouru 10 ans de formations et d’études pour exercer le travail au sein des services d’urgence ou au SAMU-SMUR.

Puis, il faut être capable d’exercer cet emploi au sein de l’urgence hospitalière et pré-hospitalière et également dans le cadre de la médecine de catastrophe. Sachez qu’il s’agit d’un métier de santé sur le long terme avec un salaire en euros bien motivant.

Par ailleurs, il doit avoir le sens de la réactivité face à différentes situations périlleuses, impératif pour la prise de décision à la seconde, l’organisation, l’esprit relationnel, l’efficacité. Mais mieux encore, il faut être préparé mentalement, avoir une bonne condition physique et réaliser des soins rapides pour sauver des vies.

Devenir un médecin urgentiste : comprendre les différentes missions qui lui attendent !

Pour devenir un médecin urgentiste, il faut maîtriser le secteur médecine d’urgence et les différentes missions des différents effecteurs de santé qui la composent. En fait, ce travail réunit différents professionnels de santé pour pouvoir exercer efficacement les missions qui lui sont confiées. A savoir les médecins de garde ou traitant, l’ambulance privée, les sos medecins, l’ambulance des pompiers, les médecins sapeur-pompier, l’ASAASC, la maison médicale de garde et l’équipe SMUR.

Ensuite, le travail d’urgence peut concerner la pathologie impactant sur le pronostic vital ou la pathologie aiguë le menaçant ou la pathologie traitée avec délai. Il peut également s’agir d’une pathologie subaiguë qui n’a pas d’impact sur le pronostic vital du patient concerné. Puis, par rapport au médecin généraliste, ce métier soigne et traite les patients souffrants ou blessés dangeureusement au service des urgences dans un hôpital. De plus, il évalue les cas, diagnostique à bref délai, gère l’ordre d’urgence (vitale, vraie, relative ou différée) et propose les soins adaptés aux patients.

Aussi, ce secteur de service utilise fréquemment les instruments suivants pour travailler efficacement. A savoir : le défibrillateur, l’instrument chirurgical, le laryngoscope, l’ophtalmoscope, l’instrument de réanimation. Il faut également y ajouter l’otoscope, le pansement, le plâtre, le sphygmomanomètre, le stéthoscope et la table d’examen.

Enfin, ce travail réunit différentes compétences chirurgicales et médicales pour gérer la mission en situation d’urgence. Notamment, le traitement de l’urgence par anesthésie-réanimation ou par traumatologie ou par psychiatrie ou encore par toxicologie.

Devenir un médecin urgentiste : mot de la fin

D’apres nos fiches métiers, le médecin urgentiste sauve des vies et permet de gagner de meilleur salaire évalué en euros. Mais pour ce faire, il doit avoir les bonnes capacités et qualités, parourir des formations et disposer d’un diplome agrée pour exercer efficacement le travail et comprendre le metier dans son ensemble.